• Dico
  • Anagrammes
  • Rimes
  • Profils
  • Tout
×
+
×

Rercherchez aussi dans :

  • Phrases
  • Textes
  • Terminaison

Vous êtes complètement perdu(e) sur ce site ? Lisez ceci.

🏠 > Forum > Divers sujets > Paradoxe : le québecois s'anglicise en voulant défendre le français !

Sujets connexes :

Posté par kappel
le 07/08/2009
Consultez le mot QUEBECOIS dans le dictionnaire.

Paradoxe : le québecois s'anglicise en voulant défendre le français !

Bonjour,

J'ai entendu tout à l'heure une chanteuse québecoise fière de dire qu'au Québec on écrit "star académie" (à la française) alors que l'émission en France s'écrit "star academy".

Or la bonne traduction de "star academy" n'est pas "star académie" mais "académie de stars" (ou "académie d'étoiles").

On est typiquement dans un cas où - sous prétexte de ne pas utiliser d'anglicisme - on crée une expression totalement bâtarde (vocabulaire français + structure anglaise).

Au moins l'expression "star academy" avait le mérite d'être claire : on sait que c'est de l'anglais. Personne n'utilisera de variante comme "française académie" (pour Académie française).

Je me demande si les jeunes québecois qui suivent la "star académie" deviendront des "guitare professeurs" ou  travailleront dans des "poste bureau" ??

Je serais curieux d'avoir l'avis de Québecois sur cette anglicisation de structure (sous prétexte de défendre le ine;">vocabulaire français).

Évaluez cette page :
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
image manquante
Posté par
le 16/08/2009

Je ne suis pas Québécois, mais mon passage d'un an à Montréal m'a notamment marqué sur ce point précis : l'honneur et la fierté du peuple québécois de parler français, la défense de la langue en toutes circonstance, bien plus poussée qu'en France, mais complètement en contradiction avec le parlé qui mélange sans vergogne l'américain et le français.
Des exemples : au McDo (prononcé "Mec'do", à l'américaine), on ne commande pas de menu Happy Meal, mais un "Joyeux Festin" !! Cela dit, le frein à main s'appelle un "brake à bras"...
Les fôtes d'orthographe, même sur les écrans publicitaires routiers, sont légende, et la plupart des étudiants de l'UQAM que je fréquentais alors n'étaient pas vraiment des champions de l'orthographe...
Un an c'et peu pour se faire une idée, mais j'ai eu le sentiment que la voix/e officielle de la province était une défense sans limite de la langue (réaction bien plus forte en continent anglosaxon qu'en Europe, c'est logique), avec force de traductions automatisées plus ou moins heureuses (dont le fameux et génial "courriel"), mais totalement illusoire face à l'américanisation du langage parlé.



crisix
Posté par
le 16/08/2009

à Québec "je me souviens" d'une enseigne "sexe shop" !

image manquante
Posté par
le 21/08/2009
Bonjour.

Je croie que le probleme de la langue au Québec, et plus precisement a Mtl. est plus profonde que ce simple constat.

Il faudrais, peut etre commencr pour vous dire qu' on parle de six millons d'habitants, suposements francophones, éntoures de millons et millons d'anglophones.

Que on as les EEUU a quelques Kms. de Mtl. et que ce pays a caracter imperialiste a une grande influence sur le monde entier; alors on peut imaginer que l'onde expansive passe par ici avant de, -par example, se rendre en Europe ou, d'ailleurs, on est friandes de la langue anglaise.

Q'ici il y as une partie de la population qu'est anglophone et que dans son nombrilisme ne voie que la reivindication de sa langue invocant le droit des minorités.

Que les nouvelles generations aprendent a la parler des tres jeunes et que en adolesance on la trouve interesent.

Que cette langue est comme le miroir qu'on auras montré a nos ancetres Americains pour eblouir et qu'elle une des pieces fondemental de la "panse unique".

Tout ca entre autres sont les motives pour qu'on trouve "sesx shop", dans une pancarte de comerce ou meme dans la bouche de gens.
image manquante
Posté par
le 17/04/2010
Parlure québécoise
Des expressions québécoises m'irritent lorsqu'elles sont un calque (mot pour mot) de l'anglais, comme «Si le chapeau te fait, mets-le» (pour «If the cap fits, put it on»).
Il est vrai que dans ce cas, l'équivalent hexagonal «Qui se sent morveux se mouche» n'est pas du meilleur goût…
Mais parler français, ce n'est pas mettre des mots français sur une tournure anglaise. C'est formuler en français une phrase pensée en français.
Par exemple en disant, «si le chapeau te va»…
Cela dit, la situation à Montréal même s'améliore. Il y a une quinzaine d'années encore, de nombreux anglophones se sentaient agressés d'avoir à parler français. Maintenant, la nouvelle génération se flatte d'être bilingue. Pas grave s'ils parlent joual : j'ai vécu de nombreuses années au Québec en conservant mon accent français du sud-ouest, mais je joualais comme tout un chacun, parce que la parlure québécoise est faite pour qu'on s'en serve et exprime souvent des nuances absentes du français de France (et vice-versa)!
En outre, j'ai rapporté dans mes valises des mots bien utiles, comme babillard, courriel ou remue-méninges, qui remplacent ingénieusement et utilement nos anglicismes billboard, e-mail et brainstorm.
Le Québéc n'a pas à rougir de son français, mais doit le défendre pour lui-même et pas pour se comparer en mieux ou en pire à l'autre côté de l'Atlantique.
Et cette défense passe par la qualité de la syntaxe, de la grammaire et de l'orthographe autant que du vocabulaire.
Faque tenez vot'boutte, pis laissez-vous pas achaler ! Anglicismes ou pas on vous aime ben gros pareil !
elrach
Posté par
le 10/02/2011
Star Académie
@kappel

Indubitablement, «Star Académie» est un nom propre, on ne dit pas la «Star Académie», mais on parle de l'émission de «Star Académie».

Au même titre, on ne dit pas la Paris, mais bien la ville de Paris.

L'antonomase n'est pas utilisée au Québec pour des émissions de variétés.

On parle d'un nom propre d'une émission, il n'y a donc aucune erreur de structure dans ce que vous avancez!

On peut très bien voir l'idée derrière le titre comme étant «la star (en devenir) dans l'académie» et non pas «l'académie des stars». Donc pour ce qui est de la structure de phrase que vous jugez décousue, il faudrait refaire vos devoirs.

@beaurough

Peut-être devriez-vous surveiller vos fautes d'orthographe avant d'essayer de corriger celles des autres que vous prétendez voir?

McDo est dérivé d'un nom propre anglophone, il est normal de le prononcer À l'américaine.

Pour ce qui est des noms d'usage commun, je ne vois aucunement l'intérêt d'accepter des emprunts de la langue anglaise, alors qu'avec un peu de cogitation nous pouvons en inventer l'équivalent français. Ainsi les mots courriels, pourriels, tutoriels sont là pour rester!

Les français me feront toujours rire en disant j'ai reçu un «mail», je m'en vais faire du «shopping», je vais stationner ma voiture au «parking», .

Non le Québec n'a pas de leçons à recevoir de la France en cette matière, bien au contraire!

@aeq

Ce n'est pas parce qu'elle est un calque de l'anglais que cette expression m'irrite; je la trouve tout à fait condescendante et déplacée. 😉

Comme dans n'importe quel pays, certains s'expriment bien et d'autres moins bien; nous ne pouvons pas généraliser et mettre tout le monde dans le même panier.
visiteur (Catifana)
le 03/07/2012
Avant de se moquer des autres, il faudrait peut-être se regarder dans le mirroir avant de parler!
Je lis vos commentaires, et cela me fait rire. Je suis Québécoise d'origine, et bien qu'il est vrai qu'on utilise beaucoup d'expressions anglophones, cela n'est rien comparé à la France...Il est vrai que notre ''joual'' mélange les langues, mais au Québec, nous sommes fiers de dire que nous parlons français et nous tentons tant bien que mal de l'appliquer sur toute la province. N'oublions pas que le Québec accueille beaucoup d'immigrants d'Europe, et nous réussissons quand même à parler le français.

C'est facile de critiquer et de se moquer des autres, mais avant de parler, il faudrait peut-être se regarder dans une glace avant! Comme elrach dit, les expressions venant des Français me font rire aussi, car ils utilisent beaucoup d'anglicismes, et ensuite, ça se permet de pointer les autres du doigt. Quand nous allons vous visiter, vous, les français, vous nous regardez comme si nous arrivions de la planète Mars quand nous ouvrons la bouche...et je ne parle pas de Paris...le nombre de commentaires négatifs que j'ai reçu...très décevant. Nous vous accueillons à bras ouvert et une fois le dos tourné, vous nous planter un couteau dans le dos? Et ensuite, on se demande pourquoi il y a du racisme et du monde qui se moque des langues des autres! Franchement!

Y a-t-il seulement un pays qui n'a pas ses expressions personnelles? Et même qu'elles sont tirées d'autres langues, est-ce si grave? Bref, le but de ce commentaire n'est pas de pointer d'autres personnes, mais de vous faire comprendre qu'il faut s'informer et se renseigner comme il faut avant de déblatérer de tels commentaires sur le web comme ça. Je reprends ce que Elrach a dit: «Comme dans n'importe quel pays, certains s'expriment bien et d'autres moins bien; nous ne pouvons pas généraliser et mettre tout le monde dans le même panier.»
kappel
Posté par
le 04/07/2012
Catifana, la guéguerre qui oppose la france et le québec ne m'intéresse pas. Je ne suis ni québécois ni français.

Il y a trois ans!! j'avais soulevé une question précise. Elrach l'a compris puisqu'il parle d'antonomase.

confirmez que 'les québécois regardent Star Académie' (sans la) alors que 'les français regardent LA Star Academy' (avec la).
image manquante
Posté par
le 04/07/2012
Le plus intéressant dans le post (oups, euh, oops, en bon anglais) d'"elrach" c'est "courriels, pourriels, tutoriels sont là pour rester!", cas typique d'un mot à mot de l'anglais "are here to stay", ce qui apporte de l'eau au moulin de beaurough. En français, on a le choix : "ne sont pas près de disparaître", "font partie de notre quotidien", entre autres.
Au fait, le post de "daniel giralt" de 2009, c'était un gag ?
visiteur (ChoseBine)
le 10/08/2015
@aeq
Avant de te penser fin à critiquer le français d'ici, tu devrais peut-être apprendre l'anglais un peu mieux. "If the cap fits" n'existe pas en anglais, on dit plutôt "If the shoe fits wear it." Il n'y a donc aucun calque.

Mais bon... les défendeux de la pureté du français n'en sont pas à une ignorance près...
Ajouter un commentaire
Retrouvez eXionnaire
sur Facebook

Quoi de beau
sur eXionnaire ?

FIFI88888888 a joué la partie #644.Il y a 21 minutes
Le mot PIERRE fait le buzz !Il y a 10 heures
Aujourd'hui, on fête les Albert.Il y a 18 heures
bacidi aime le mot TARO.Il y a 1 jour
Bienvenue bacidi !Il y a 1 jour
addictionnaire a lancé le sujet Un barrage contre le Pacifique.Il y a 4 jours
addictionnaire a rassemblé des citations pour Un barrage contre le Pacifique.Il y a 4 jours
?
Derniers mots rajoutés dans le dico : kysteux, bradeux, récap, dildo, caséum, alticole, siricidé, huir, app, ægipan

Conception du site :

nüweb - sites écologiques