• Dico
  • Conjugaison
  • Tout
×
+
×

Rercherchez aussi dans :

  • Anagrammes
  • Rimes
  • Phrases
  • Textes
  • Profils
  • Terminaison

Vous êtes complètement perdu(e) sur ce site ? Lisez ceci.

🏠 > … > Le mode grammatical > Le participe > Le participe passé

Sujets connexes :

Le participe passé "participe" à la fois du verbe et de l' adjectif !

1. Valeur d'adjectif

Sa valeur d'adjectif lui permet de compléter le nom comme épithète mais en conservant des compléments verbaux. Par exemple :

Il s'est adressé à l'homme pâli de peur.

2. Valeur verbale

Le participe passé a la valeur verbale quand le nom support forme avec lui une proposition subordonnée participe en position détachée. Deux cas sont à noter :

  • Indépendant du sujet, le participe passé souligne l'aspect accompli, il donne une nuance temporelle d'antériorité. Par exemple : Le cadavre mis dans la cave, il a appelé son copain pour lui donner de ses nouvelles. ;
  • Déterminant le sujet, il souligne l'état de celui-ci. Alors il exprime une simultanéité. Par exemple : Les cheveux détachés, elle ressemblait beaucoup à sa mère.

3. Emploi du participe passé avec un auxiliaire

Le participe passé sert à former les temps composés de la conjugaison, ainsi que la voix passive.

3.1. Auxiliaire être

Employé avec "être", le participe passé s'accorde généralement avec le sujet. Par exemple : Elle est née en Italie.

3.2. Auxiliaire avoir

Employé avec "avoir" le participe passé s'accorde avec le complément d'objet direct placé avant et il reste invariable si celui-ci est placé après. Par exemple :

J'ai écouté cette belle chanson.
Cette chanson que j'ai écoutée était très belle.

4. Divers cas

4.1. Verbes impersonnels

Il est à noter que le participe passé des verbes impersonnels est invariable. Par exemple :

Les poèmes qu'il a fallu réciter étaient très longs.

4.2. Verbes pronominaux

L'accord du participe passé des verbes pronominaux présente quelques difficultés :

  • Quand le pronom complément du verbe pronominal est complément d'objet direct, le participe passé s'accorde avec le sujet. Par exemple : Elle s'est lavée. (laver quelqu'un)
  • Quand le pronom complément du verbe pronominal est complément d'objet indirect, le participe passé est invariable. Par exemple : Elles se sont écrit. (écrire à quelqu'un)
  • Quand un complément d'objet direct est placé avant, le participe passé s'accorde. Par exemple : Les mots qu'ils se sont dits ;
  • Quand le complément d'objet direct est placé après, on ne fait pas l'accord. Par exemple : Ils se sont dit des mots doux.

4.3. Faire + infinitif

Le participe passé des locutions "faire + infinitif" est invariable aussi. Par exemple :

Les poèmes que je leur ai fait lire étaient très longs.
Elle s'est fait couper les cheveux afin de ressembler à Jennifer Aniston.

Évaluez cette page :
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
visiteur (Stéphane)
le 13/01/2013
Faire ce qu'on dit
4e point avec une faute : ils se sont dit des mots doux. Sans "s".
visiteur (sev)
le 24/01/2013
merci Stéphane !
Sév.
Posté par
le 19/05/2017
Règle de l'accord avec le sujet si...

Cette règle en tant que règle qu'on devrait savoir par cœur est superflue, inutile et affligeante pour l'intelligence d'un scripteur moyen.
Par contre, le développement par Séveline est intéressant et constructif pour les neurones de qui veut se donner la peine de réfléchir cinq minutes, ce qui n'est pas beaucoup dans une vie. On voit qu'il s'agit tout simplement de l'accord avec le complément d'objet DIRECT sous la condition qu'il soit "placé avant", selon la formule consacrée . Et la règle concernant les verbes pronominaux réfléchis en est une application.
Nul besoin, dès lors, de parler d'un accord avec le sujet si et si... C'est encombrer le cerveau, et ça sautera dès la première mise à l'épreuve. Ou alors, ce sera une occasion de pédantisme, le petit doigt levé en buvant une tasse de thé, ce dont la réflexion grammaticale n'a pas besoin.
Ex. Ils se sont rencontrés (on rencontre quelqu'un) puis se sont succédé (on succède à quelqu'un) dans la file d'attente.
PS. je connais beaucoup de locutrices de niveau bac plus 3 ou 4 ou 5 qui disent "je me suis permise de...".
Cinq minutes de réflexion quand elles étaient au lycée, et même au collège, et même en CM 2 ou 1, voire en CE 2 ou 1, leur auraient suffi à éviter cette bourde une bonne fois pour toutes, au lieu de quoi on leur a un jour enseigné, plusieurs fois même, la règle de l'accord avec le sujet sous telle et telle condition.
Qu'on veuille bien m'excuser de tenir des propos polémiques, mais il y a des habitudes pédagogiques parfaitement rageantes.
Posté par
le 19/05/2017
Il en est de même pour "la lettre que leur ai fait lire". Le pronom relatif "que", représentant "la lettre", est le COD de "lire" et non pas de "fait". "Fait" a pour COD la proposition infinitive "lire"...
Arrgh!
Ajouter un commentaire

eXionnaire est enfin de retour sur Facebook :

Rejoignez-nous sur Facebook

Quoi de beau
sur eXionnaire ?

Bienvenue sylvie14 !Il y a 3 heures
Pépère a joué la partie Mercredi 19 juillet 2017.Il y a 12 heures
Le mot VOICI fait le buzz !Il y a 13 heures
Nouvelle image pour rébus : hop.Il y a 13 heures
Fiche : Rimes en -CTON.Il y a 21 heures
Aujourd'hui, on fête les Edmond.Il y a 21 heures
addictionnaire a rajouté le mot °SHIBORI°.Il y a 1 jour
?

Conception du site :

nüweb - sites écologiques